Vinaviva

Le goût des cépages !

Les ampélographes estiment qu'il existe plusieurs milliers de cépages dans le monde.
En France seule, on en compte plusieurs centaines.
Un tout petit nombre d'entre eux sert à produire la très grande majorité des vins.
Ce sont les cépages prestigieux (ou réputés, ou nobles, ou grands ...).
Ils ont conquis les vignobles français, européens et mondiaux, des Amériques à l'Australie en passant par l'Afrique.

Les cépages prestigieux

Ce sont le Merlot, le Cabernet-Sauvignon, le Cabernet Franc, le Pinot Noir, la Syrah et le Grenache pour la fabrication des vins rouges.
Pour la fabrication des vins blancs, le Chardonnay, le Sauvignon, le Riesling, le Gewurztraminer, le Chenin et le Muscat.
Ce sont les plus utilisés en France.
Il faut leur ajouter le Sémillon et le Viognier, plus rares en France mais de réputation mondiale.

Donc six raisins noirs et six à huit raisins blancs qui dominent la production des vins en France.

Les autres cépages

On les compte par dizaines ou par centaines, selon les lieux.
Beaucoup d'entre eux ont disparu à la suite des crises sanitaires du 19e siècle,
puis sous l'action de l'utilisation des hybrides au début du 20e siècle et enfin du fait des règlements des appellations d'origine.
Tous ces mouvements ont tendu à limiter le nombre des cépages.
Ont été abandonnés les cépages difficiles à exploiter, pas assez ou trop productifs,
trop précoce ou trop tardifs, au degré potentiel d'alcool trop élevé ou trop bas ...
Ils ont été souvent remplacés par des cépages dits améliorateurs," nobles" ou "grands"...

Ces divers cépages peuvent être regroupés en quatre catégories principales :

Les cépages oubliés

Ceux qui ont presque disparu et dont des passionnés sont allés recueillir les derniers ceps survivants pour les sortir de l’oubli et les remettre à l’honneur.
Ce sont les cépages traditionnels des vignobles d’antan dont un savoir empirique avait saisi le potentiel.
La modernisation de la viticulture, à partir de la fin du 19e siècle leur a été fatale.
Ils étaient des centaines, il en reste quelques dizaines.
Quelques exemples : le Chauché gris de l’Aunis, le Prunelard, l’Abouriou, le Ribeyrenc, le Genouillet ...

Les cépages décriés

Souvent ils sont anciens, robustes aux conditions atmosphériques et aux mauvais traitements, capables de gros rendements.
Ce ne sont pas les cépages qui sont ici en cause mais ceux qui les rendent sur-productifs.
Bien conduits et bien vinifiés ils sont capables de donner des vins de qualité.
Quelques  exemples : le Sylvaner, le Melon, la Folle Blanche, le Gamay, le Carignan.
Leur mauvaise réputation les précède et il faut de la constance aux vignerons pour rétablir l’estime de ces cépages.

Les cépages négligés

Ceux qui ont été confinés dans un rôle spécifique comme la production de distillat,
de vins rosés de grande consommation, ou de vins pétillants.
Parmi eux, le Colombard, le Grolleau ...

Les cépages locaux

Ceux d’un lieu, d’un seul vignoble, des cépages casaniers dont l’assise spatiale est très restreinte,
créés sur place ou introduits il y a très longtemps, rétifs au déplacement, attachés à leur leur biotope d’élection.
Ils sont nombreux, certains célèbres comme le Plousard ou le Savagnin du Jura,
Mais la majorité d'entre eux reste discrète : l'Ondenc du Gaillacois, le Mornen du Rhône,
l'Etrayre de la Dhuye ou le Persan de Savoie, le Mollard des Alpes, le César de l'Auxerrois,
le Chasselas des bords de la Loire berrichonne et nivernaise ...

Bien entendu, aucune de ces catégories n'est exclusive ... un cépage peut être local et décrié ou oublié ...

Ce sont des cépages modestes !

Nous empruntons ce nom, avec son accord, à l'association "Rencontres des Cépages Modestes", fondée en 2010, laquelle a pour but la promotion de ces cépages. Nous collaborons avec cette association depuis 2011.

Citons ici Jean Rosen, vice-président des Rencontres, auteur de la formule :

"La modestie est une chose qui se situe absolument en dehors de la compétition, en dehors du toujours mieux, du toujours plus. Affirmation déterminée de choses très simples, très authentiques, elle revendique une existence assumée, calme, déterminée et refuse les superlatifs, à la recherche d’une vérité locale, une histoire de quelque part.

Les cépages « modestes » sont le reflet du rapport intime et irremplaçable entre la nature d’un endroit bien précis et un homme, le vigneron, qui entend faire quelque chose qui lui convient, continuer à écrire une page commencée il y a longtemps, sans vouloir viser à la reconnaissance universelle.

En termes ampélographiques, la « modestie » s’oppose à la « noblesse », celle, affirmée, d’un certain nombre de cépages — le Pinot noir, le Chardonnay, le Merlot, le Cabernet sauvignon, le Riesling, etc… — qui fournissent des vins extraordinaires quand ils sont dans leur terre d’élection. Mais comme ils sont dits « nobles », on leur a fait quitter leur berceau d’origine et ils sont allés s’égailler (et perdre leur âme ?) dans le monde entier. Un exemple ? : parmi les dix premiers « Chardonnay du monde » ne figure pas un seul bourgogne de la Côte de Beaune …"

Les cépages chez les vignerons de Vinaviva

14 cépages renommés

Cabernet Franc : Manoir de la Tête Rouge, Ch. La Bonnelière, La Roche Bleue, Le Haut-Planty, La Méchinière ...

Cabernet Sauvignon : Le Haut Planty

Chardonnay : Dom. Madelin-Petit, Olivier Horiot, Le Picatier, Les Déplaude-de-Tartaras, Xavier Benier, Vincent Chauvelot...

Chenin : Dom. Perrault-Jadaud, Montoray, Manoir de la Tête Rouge, La Roche Bleue, La Méchinière ...

Gewurztraminer : Dom. Barmès Buecher

Grenache Noir, Gris Blanc : La Jasse Castel (B/N), Rancy (B/G/N), Ondines (B/N)

Merlot : Le Jonc Blanc, Ch. Tire Pé, Ch. Haut-Lavigne, Domaine de Quissat...

Muscat : Dom. Barmès Buecher, Domaine de Rancy...

Pinot Noir : Dom. Madelin-Petit, Vincent Gaudry, Barmès Buecher, Vincent Chauvelot, Les Vins de Sainte-Anne, Le Picatier,  Les Déplaude-de-Tartaras...

Pinot Gris : Barmès Buecher

Riesling : Dom. Barmes Buecher

Sauvignon : Vincent Gaudry, Le Jonc Blanc, Ch. Haut-Lavigne, Les Vins de Sainte-Anne, Ch. La Bonnelière, La Méchinière...

Syrah : Dom. des Ondines, Les Déplaude-de-Tartaras...

Viognier : Dom. des Ondines, Le Picatier, Les Déplaude-de-Tartaras

37 cépages modestes

Abouriou : Le Haut-Planty

Alicante : Dom. des Ondines

Aligoté : Dom. Le Picatier

Arbane : Olivier Horiot

Bourboulenc : Dom. des Ondines

Braucol : Dom. Cantalauze

Carignan B&N : Dom. de Rancy (N), La Jasse Castel (N)

Chouchillon : Les Déplaude-de-Tartaras (cultivé à titre expérimental)

Cinsault : Dom. Divem, La Jasse Castel, Ondines …

Clairette : Dom. des Ondines, Les Déplaude-de-Tartaras

Côt : Montoray, Les Vins de Sainte-Anne, La Méchinière  Voir Malbec

Duras : Dom. Cantalauze

Fer Servadou : Dom. de Quissat

Gamay : Les Vins de Sainte-Anne, La Méchinière, Dom. Le Picatier, Vincent Chauvelot, Xavier Benier, Les Déplaude-de-Tartaras

Grolleau : Dom. La Roche Bleue

Gros Manseng : Dom. de Quissat

Jacquère : Les-Déplaude-de-Tartaras

Maccabeu : Dom. de Rancy

Malbec : Le Jonc Blanc, Ch. Tire Pé. Voir Côt

Mauzac (Vert, Roux) : Dom. Cantalauze

Melon : Le Haut-Planty

Meunier : Olivier Horiot

Mornen N : Les Déplaude-de-Tartaras 

Mourvèdre : Divem

Negret de Banhars : Dom. de Quissat

Petit Manseng : Dom. de Quissat

Petit Meslier : Olivier Horiot

Petit Verdot : Dom. de Quissat

Pineau d'Aunis : Manoir de la Tête Rouge, La Roche Bleue, Les Vins de Sainte-Anne, La Méchinière

Pinot Blanc (vrai) : Dom. Barmès Buecher, Olivier Horiot

Prunelart : Dom. Cantalauze

Ravat Blanc : Les-Déplaude-de-Tartaras

Romorantin : Les Vins de Sainte-Anne

Roussane : Dom. Le Picatier, Les Ondines, Les-Déplaude-de-Tartaras

Sylvaner : Dom. Barmès Buecher

Ugni Blanc : Dom. de Quissat

SOURCES
Liste des cépages établie à partir d'informations issues de domaines présents à VINAVIVA,
de Benoît France, Grand Atlas des vignobles de France, Paris, Solar , 2002
et de Pierre Galet, Dictionnaire encyclopédique des cépages, Paris, Hachette, 2000.